Antoine de Saint Exupéry – La gloire amère (1937-1944) de Bernard Marck

mercredi 12 décembre 2012

Le mystère reste entier

Antoine de Saint Exupéry – La gloire amère (1937-1944) de Bernard Marck

 

Journaliste et auteur spécialiste de l'aviation, Bernard Marck, qui a mené plus de vingt années d'enquêtes auprès de témoins et proches de Saint Exupéry, nous livre une biographie riche du célèbre aviateur. Après le premier volume, "La soif d'exister (1900-1936)" qui nous fait découvrir le pilote audacieux et aventurier, le second volume "La gloire amère (1937-1944)", détaille les neuf dernières années d'un destin exceptionnel au cœur de l'Histoire.

 

 

 

 

 

 Malgré le succès, Saint-Exupéry connaît de bien tristes dernières années. Comme si la disparition en vol de son ami Jean Mermoz, le 7 décembre 1936, avait à jamais jeté un voile sombre sur sa vie.

Le 14 février 1938, il est victime d'un accident d'avion qui lui vaut cinq jours de coma, de nombreuses séquelles physiques et psychologiques… et le retour de sa volcanique épouse Consuelo qui lui évite de peu l'amputation. Une épouse dont il est, de fait séparé, sans en être divorcé et qu'il quittera sans ménagement pour repartir à New York pour se faire soigner et… retrouver "sa grande amie blonde".

Sur fond de vie amoureuse entre rebondissements et tiraillements, Saint-Exupéry, sera un brillant journaliste. C'est ainsi qu'il pressent la catastrophe que représentent les accords de Munich signés les 29 et 30 septembre 1938 et publie trois articles d'une rare clairvoyance. Parallèlement il travaille à Terre des hommes qui paraîtra le 13 décembre 1938 et recevra le Grand Prix du roman de l'Académie française.

Visionnaire encore quand, en 1939, "À ses compagnons de voyage (…), il fait même un exposé savant sur la fission nucléaire. Il leur parle aussi d'une machine susceptible de désintégrer l'atome, sans leur dissimuler sa peur que soit mise au point une arme terrible qui pourrait détruire la planète"… cinq ans avant Hiroshima et Nagasaki.

Mais le pilote ne s'est pas effacé derrière le journaliste et quand la guerre éclate, alors qu'il a près de 40 ans, "Saint Exupéry tient à en être. Il veut participer, voler. Être pilote de guerre !". Saint Exupéry reprend alors sa place dans "Le Grand Cirque". Il devient même une des voix de la Résistance et rencontre de Gaulle. Mais rester à terre ne lui suffit pas et il insiste pour partir en opération et voler, voler, toujours voler. Les missions s'enchaînent. Jusqu'à ce dernier vol du 31 juillet 1944, au cours duquel il disparaîtra au large de Marseille.
Tirs de l'ennemi, accident, suicide ?

Bernard Marck, minutieux enquêteur, ne livre pas de réponse, mais nous invite à nous faire notre opinion sur la disparition du créateur du "Petit Prince", qui fit du ciel le théâtre de sa vie et de sa mort. 

Agathe Bozon

Antoine de Saint Exupéry – La gloire amère (1937-1944)Bernard Marck, éd.l'Archipel, (2012)

 

Où trouver « Terre des hommes » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !